Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Paroisse protestante de Monswiller.

La Sainte Cène - Texte Cadre

12 Mars 2015, 10:03am

Publié par protestants.monswiller

Présentation du texte cadre validé en assemblée d’inspection du 23 mai 2014 qui reprend les fondements et l'histoire de la pratique de la Sainte Cène, son sens, puis aborde des questions plus pratiques.

La Sainte Cène

Les protestants reconnaissent deux sacrements, institués par Jésus lui-même : le baptême et la Sainte Cène.
Jésus donne un sens nouveau au dernier repas pris avec ses disciples. Ce repas s’ancre dans la Pâque juive et annonce la libération du peuple de Dieu, qui s’accomplit nouvellement dans la mort et la résurrection du Christ. Dieu nous libère du péché, du mal et de la mort. Il nous invite à la vie nouvelle, nourrie par sa vie et son message.

En communiant au corps et au sang du Christ, nous sommes avec nos frères et sœurs de tous les temps et de tous les lieux, corps du Christ. Nous sommes en communion avec le Christ tout comme avec nos frères et sœurs.
Dieu est présent dans ce partage qui se prolonge nécessairement par l’engagement au service des autres. Ce repas nous fortifie et nous envoie accomplir la volonté de Dieu dans le monde (entraide matérielle, soutien spirituel).

La présence à ce repas nous invite à l’espérance, nous offrant déjà un avant-goût du banquet des temps derniers où Dieu nous accueillera dans son Royaume.
C’est le Christ qui invite à ce repas. C’est le repas des baptisés. Mais toute personne désireuse d’y participer, baptisée ou non, est accueillie et accompagnée dans une démarche pastorale et catéchétique appropriée.

Chaque communauté veillera, dans la liturgie vécue, à proposer un temps où chacun peut se poser sous le regard de Dieu. On peut célébrer une liturgie de pardon particulière lors d’occasions exceptionnelles (jeudi saint, temps de carême…).
La Sainte Cène est, en général, célébrée au moins une fois par mois ainsi que lors des cultes de fête (Noël, Jeudi Saint, Vendredi Saint, Pâques, Ascension, Pentecôte, Trinité, Confirmation, Récoltes, Réformation, Dimanche de l’Éternité…).

Les fidèles sont invités à communier à la même coupe et partager le même pain. Pour signifier l’ancrage dans la Pâque juive et la communion avec les autres Églises, nous privilégions la coupe de vin et les hosties.
L’usage de jus de raisin, pour l’accueil des enfants ou par égard aux personnes abstinentes, ainsi que l’usage du pain, peuvent être envisagés de façon complémentaire.

Les coupes en métal sont à privilégier, notamment par rapport aux coupes en céramique. La pratique de l’intinction (hostie trempée dans le vin) est à éviter pour des raisons d’hygiène et empêche les personnes allergiques au gluten de communier.
Pour des raisons d’hygiène, de maladie ou allergie, les fidèles peuvent choisir de communier sous une seule espèce. Cela n’altère en rien la pleine communion au Christ et aux frères et sœurs.

La Sainte Cène - Texte Cadre

Commenter cet article